Les ouvrages concernés par la corrosion

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Les ouvrages concernés par la corrosion

Message par dijou le Dim 3 Fév - 17:49

Les ouvrages concernés par la corrosion des armatures sont :

Bâtiments : acrotères, et balcons, dans toutes les atmosphères, éléments verticaux et terrasses, en milieu industriel et maritime. Ce sont bien sûr les éléments les plus sensibles des bâtiments, du fait soit de leur minceur, soit de la difficulté à maintenir des enrobages suffisants.

Bâtiments industriels : poteaux et dalles. Ces éléments sont en effet soumis assez souvent à des expositions d'agents chimiques. Les poutres sont également des éléments particulièrement sensible des constructions industrielles, car supportant parfois les dalles de plancher. Certaines sont parfois dans des états assez surprenants.

Parkings : poutres et dalles, en milieu maritime ou montagneux. Cela est lié dans les deux cas à la présence des chlorures (provenant respectivement de l'eau de mer et des sels de déverglaçage). Il faut savoir que nombre de dalles sont précontraintes, accroissant ainsi le danger de la corrosion.

Composants de structures préfabriquées : il ne semble pas que des problèmes importants soient à signaler dans cette rubrique, du fait probablement que les bétons sont mieux soignés, et mieux mis en oeuvre. Toutefois, les poteaux de lignes électriques par exemple semblent être un objet de préoccupation. Il faut savoir qu'il existe en France un parc immense de poteaux en béton armé (environ 1 pour 2 habitants), dont les plus anciens ont plus de 60 ans.
Il existe également une importante pathologie touchant divers éléments de construction, due à l'utilisation dans les années 60-80 d'accélérateurs de prise à base de chlorures de calcium. Cela concerne des panneaux de façade, des acrotères, jardinières, etc.

Ponts et ouvrages d'art : dans cette catégorie d'ouvrages, il apparaît que les zones les plus sensibles soient les tabliers, les appuis en superstructures, et les équipements de tablier (ou l'influence des sels de déverglaçage est importante.

Réservoirs (enterrés, au sol, aériens). Le principal problème de ces structures est lié aux problèmes de fuites d'eau, qui sont dus soit à la présence de fissures (d'origines diverses : thermiques, mécaniques,….) ou de défauts d'enrobages des armatures, notamment si le milieu contient des sels agressifs (chlorures notamment).
Sur les structures existantes souffrant de fissures, ou de fuites diffuses, les réparations consistent à colmater les défauts ou à installer une étanchéité.


Silos : les silos pour le stockage des matériaux granuleux ou poudreux (céréales, ciments,….) sont soumis à de fortes contraintes, notamment pendant les périodes chargement et de déchargement. Ces contraintes induisent des fissures, verticales ou horizontales. Celles-ci peuvent être à l'origine de pénétration d'eau, engendrant une corrosion des armatures.

Aéroréfrigérants industriels : ces structures sont soumises à un environnement sévère (brouillard d'eau sous forme de vapeur ou de gouttelettes entraînées à l'intérieur, soleil, pluie ou gel à l'extérieur) engendrant des contraintes amorçant des fissures. Par ailleurs le fort gradient hydrique est à l'origine d'un transfert de vapeur d'eau pouvant être la source d'altération du béton.

Cheminées : les cheminées (industrielles notamment) sont soumises à un environnement très sévère, acide particulièrement (acide sulfurique et acide chlorhydrique). Le fût souffre donc de phénomènes dus à la neutralisation de l'alcalinité du béton, d'une part, et d'attaque sulfatique d'autre part (par formation de gypse). Cette attaque est parfois très profonde, et souvent irrégulière en fonction de la hauteur.

Structures portuaires : celles situées en bord de mer souffrent de l'agression due aux chlorures. L'intensité de la corrosion est liée à l'agressivité du milieu (zone de marnage, d'éclaboussures, d'embruns). Des défauts d'enrobage ou de qualité du béton sont alors immédiatement mis en évidence.

Canalisations en béton armé et précontraint : la plupart sont enterrées, et des ruptures surviennent lorsque la protection du béton n'est plus suffisante (carbonatation, présence de chlorures).


avatar
dijou
Moderateur
Moderateur

Nombre de messages : 369
Age : 32
Ville/Pays : Algérie
Profession : ingénieur en génie civil
Nom/Prenom : (Optionnel)
Date d'inscription : 19/11/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum